Tag Archives: puritanisme

L’Express le magazine

L'express - Les Puritains de David Noir
Toute la presse
Les Puritains de David Noir - Affiche Filifox - Philippe Savoir - Photo Karine Lhémon
par Fabienne ARVERS

par Fabienne Arvers

L'express - Les Puritains de David Noir

“Un net parfum de fleurs du mal”

L’EXPRESS

Le magazine

Les Puritains

Derrière ce titre pudibond se cache un spectacle explosif où se télescopent l’obscénité doucereuse et terrifiante de l’inceste et des abus sexuels avec l’exhibition de corps sexuellement très actifs. Huit garçons et une fille lisent ou miment une série de scènes, véritable bouquet d’actions qui éclaboussent le plateau. David Noir, jeune auteur, acteur et metteur en scène des Puritains, dit vouloir se rapprocher de la scène rock. Pour la crudité des propos et l’ostentation avec laquelle l’acte d’amour est mis à nu sur le plateau, l’ensemble dégage un net parfum de fleurs du mal dépouillé de tout romantisme.

Fabienne Arvers

Lavoir moderne parisien, Paris (XVIIIe) 01-42-52-09-14

L’Événement du jeudi

L'événement du jeudi - Les Puritains de David Noir
Toute la presse
Les Puritains de David Noir - Affiche Filifox - Philippe Savoir - Photo Karine Lhémon
L'événement du jeudi - Les Puritains de David Noir

par Pierre Notte

L'événement du jeudi - Les Puritains de David Noir

Et j’irai pisser sur vos planches…

L’ÉVÉNEMENT

du Jeudi

théâtre

figures

David Noir, c’est noir

Jeune auteur, metteur en scène et comédien, David Noir entraîne sa compagnie la vie est courte à travers les dérives des Puritains. Huit hommes et une femme s’immiscent dans toutes les nuances et les travers de la nudité.
Spectacle choc contre préjugés chics dans un théâtre de chair qui ose tout.

Tête [d’affiche]

David Noir, dynamiteur des bienséances théâtrales

Et j’irai pisser sur vos planches…

Les Puritains de David Noir

Dans le confort d’une famille bourgeoise qui vit de ses rentes, il grandit entre Neuilly et Draguignan, sur la ouate d’une « enfance à la Mowglie ». Adolescent, encouragé au darwinisme par un père littéraire et une mère jem’enfoutiste, il entreprend des études de paléontologie, intègre Jussieu, Nanterre, puis Saint-Denis, étudie l’architecture et le cinéma. Se fâche avec Serge Daney, qui méprise le Rocky Horror Picture Show. Fou de Bowie et de Garbo, il a 20 ans quand il monte sa troupe, Le Bestiaire. Il adapte Le Moine de Mathew G. Lewis, met en scène un volet d’Henri VI de Shakespeare et se fait lyncher par Libé quand il exhibe son Ver dans le fruit, sa première comédie musicale. Dessinateur, vidéaste, auteur, metteur en scène et comédien, David Noir, 37 ans, persiste et signe Les Puritains, objet traumatique, brûlot manifeste et joyau dramatique indéniable. Neuf comédiens, prodiges d’un nouvel antithéâtre, y dévastent toutes les bienséances théâtrales. De quoi faire passer le théâtre coup de poing de l’Allemand Albert Ostermaïer pour du flan mou ultraligth. Sous prétexte d’un abécédaire assassin, Noir décline, désinhibe, expose et terrasse toutes nos tendances vaguement refoulées au puritanisme.

P.N.

Pierre Notte
L’ÉVÉNEMENT DU JEUDI
Real Time Web Analytics